Skip to content

Géographie 6ème

Thème 1

Habiter une métropole

Ce premier thème introduit la question de la métropole, composante géographique majeure d’un monde en voie d’urbanisation rapide. Depuis 2007 en effet, plus de la moitié de l’humanité (et probablement les 2/3 en 2050), habite dans des villes dont un grand nombre sont des métropoles, que l’on peut définir comme de très grandes villes multimillionnaires, ou en présentent certaines de leurs caractéristiques et tendent à le devenir. Le thème invite ainsi à appréhender les caractéristiques principales des métropoles par la notion d’habiter ainsi qu’à conduire une réflexion sur la possibilité d’un développement urbain durable. Le traitement du thème privilégie ainsi la grande échelle, par deux études de cas qui permettent de conduire l’analyse de manière très concrète, au plus près des habitants.

Les métropoles et leurs habitants

Chapitre 1

Thème 2

Habiter un espace de faible densité

Ce thème permet d’aborder des espaces de faible densité qui n’en sont pas moins habités et marqués par les activités humaines. Il s’agit de comprendre la diversité des modes d’habiter de ces espaces et les dynamiques qui s’y développent puisqu’ils correspondent soit à des espaces aux marges de l’écoumène marqués par la faiblesse de l’emprise humaine sur les paysages et les territoires (déserts froids ou chauds ou des hautes montagnes…), soit au contraire à des espaces très largement et intensément mis en valeur (grands greniers agricoles d’Amérique du Nord, Champagne…). Quelques articulations des espaces de faible densité avec d’autres espaces sont indispensables pour comprendre leurs dynamiques. Le traitement du thème privilégie la grande échelle, de façon à être au plus près des pratiques des habitants, mais ces espaces sont à mettre en perspective à une échelle mondiale.

Habiter un espace avec des contraintes naturelles et une grande biodiversité

Chapitre 3

Habiter un espace de faible densité à vocation agricole

Chapitre 4

Thème 3

Habiter les littoraux

Aujourd’hui, une part croissante de la population mondiale réside dans une région littorale (60 % pop. mondiale sur une bande de 500 km de profondeur). Au sein de ces régions, le littoral – que l’on peut définir comme l’espace de contact terre/mer directement ou indirectement soumis aux actions marines et aux influences maritimes – est d’étendue limitée et donc de plus en plus convoité sous l’effet de la littoralisation des populations et des économies.
Le thème met ainsi l’accent sur des littoraux massivement mis en valeur à travers deux aspects majeurs de la littoralisation, le développement des activités industrialo-portuaires et le tourisme. Il conduit à souligner la densification de l’urbanisation et des aménagements sur les littoraux et les phénomènes de concurrence fonctionnelle entre les activités. En privilégiant la grande échelle, le traitement du thème « Habiter les littoraux » invite par des études de cas, mises en perspective à d’autres échelles, à observer et à questionner la très grande variété des modes d’habiter, des aménagements induits et les concurrences qui peuvent résulter de cette diversité d’usages et de représentations.

Thème 4

Le monde habité

Ce thème invite à explorer une thématique majeure de la géographie, le peuplement, qu’il s’agit d’étudier dans sa distribution contemporaine en montrant les inégalités de répartition à l’échelle mondiale, la permanence des grands foyers de peuplement dans le temps long ainsi que la variété des formes d’occupation de l’espace terrestre, à partir de quelques exemples, à grande échelle. Le thème permet de montrer que les hommes habitent la quasi-totalité de la planète ; celle-ci est en effet intégralement explorée, parcourue, imaginée, appropriée par les sociétés humaines et les hommes partout présents, sous des formes d’habitat permanent ou temporaire, y compris sur les mers et les océans.

La répartition de la population mondiale et ses dynamiques

Chapitre 6

La variété des formes d’occupation spatiale dans le monde

Chapitre 7
6f01d3f54c57f9e97701b01d8192e15ca79eeda2c26f030ee039f94abba46b0a.0

John PEWEB
Enseignant spécialisé en SEGPA

Une erreur ? Dites-le-moi !

jonathan.andre@ac-montpellier.fr