L’énigme d’Einstein : un problème ouvert

Les problèmes ouverts (problèmes « pour chercher ») sont de véritables problèmes de recherche car les élèves ne disposent pas de solution disponible d’emblée et présentent plusieurs démarches de résolution possibles. 

Il n’induit ni la méthode ni la solution et se trouve dans des domaines conceptuels avec lesquels les élèves sont familiarisés. L’élève émet des hypothèses, les teste, il réalise des essais successifs, élabore une solution.

L’élève peu ainsi prendre des initiatives, expérimenter, organiser sa démarche et argumenter : autant de compétences que l’enseignement classique ne permet pas de mettre en œuvre.

L’énigme d’Einstein sera une séance décrochée unique et ludique pour nos élèves ! en tant qu’enseignant je n’agis que sur la validation des réponses pour entretenir l’engagement de l’élève.

L’Énigme d’Einstein, aussi appelée Énigme des cinq maisons, est un intégramme (Les intégrammes, ou logigrammes, sont un type de casse-tête logique. On donne un certain nombre d’indices, desquels il faudra déduire l’intégralité des relations entre tous les éléments.) qui aurait été inventé par le physicien et mathématicien Albert Einstein.